Bilan sur les liseuses après les vacances

20 sept

Un peu de e-lecture pendant les vacances…

Des liseuses avaient été prêtées pour les vacances d’été aux adhérents du Club de Lecture. Des romans et des nouvelles de George Sand y avaient été téléchargées. Sur les 10 lecteurs, 5 s’étaient laissés séduire par les liseuses. Samedi 20 septembre, reprise du Club de Lecture et petit bilan estival avec les emprunteurs ! Le bilan fut très enrichissant.

Les enthousiastes

Certains ont totalement, adhéré aux liseuses, invoquant son côté pratique lorsqu’ils étaient partis en vacances (gain de place dans les valises ! ). D’autres étaient ravis de sa discrétion (dans la salle d’attente du médecin, personne ne peut lire par dessus votre épaule ou voir ce que vous lisez. Curieux, passez votre chemin !). D’autres l’ont trouvée très facile d’utilisation et ont été ravis de découvrir des textes inconnus de George Sand.

Les sceptiques

A contrario, d’autres n’ont pas du tout réussi à se faire aux liseuses. Ils préféraient avoir le livre en main, voir la couverture et invoquaient « l’amour sensuel » et « l’amour de l’objet livre » qu’ils entretenaient avec le livre papier entre leurs mains ! Pour d’autres, la liseuse leurs semblait plus adaptée pour des textes récents que sur des « classiques ». Il semblait y avoir une certaine incongruité à avoir par exemple « L’Odyssée » en version numérique. Une lectrice ayant des problème de motricité avec ses mains a trouvé la liseuse trop lourde. Par contre, tous ont admis le côté pratique des liseuses pour avoir des textes récents, mais qui pourraient être vite obsolètes dans quelques mois.

L’été, saison propice ?

Tous ces avis étaient donc très enrichissants et permettront de se faire une meilleure opinion quant à acheter ou non des liseuses et si oui, quel modèle. A côté de cela, je suis allée voir comment l’acquisition de liseuses s’était passée dans une autre bibliothèque dans l’Allier. Mes collègues bibliothécaires ont constaté un fort engouement au début de l’achat de ces liseuses, avec de longues listes d’attente. Puis, leur emprunt s’est espacé pour redémarrer au moment des vacances d’été.

Ecrire un commentaire