Communiquer sur les tablettes : le forum des associations

29 sept

Aller vers les usagers potentiels

Le 6 septembre dernier, le réseau médiathèques des Cheires était convié au forum des associations réunissant 3 communes du territoire (Tallende, St Amant Tallende, St Saturnin).

Même si nous ne sommes pas une association, nous y avons vu l’opportunité pour le réseau d’être présent dans une manifestation réunissant de nombreuses personnes, et notamment ces usagers potentiels tant désirés.

Il a donc été décidé de montrer à cette occasion le dynamisme du réseau et de présenter ses projets en cours et notamment le partenariat avec le Conseil général et la médiathèque départementale pour l’expérimentation des tablettes numériques.

Les applications « coups de cœur » des bibliothécaires

Un petit espace était donc proposé avec les tablettes et notamment un dossier ‘coups de cœurs’ réunissant les applications sélectionnées et appréciées lors de nos précédentes tentatives (Bambin Bouquine, le Cheir’Livre, la séance autour de la pomme au Verger Conservatoire et la fête de l’âne).

Nous avons encore une fois remarqué un engouement chez les jeunes, qui ont apprécié découvrir ces applications et apprendre à les manipuler.

Comme à la Fête de l’âne, nous avons également pu remarquer que les adultes (parents) sont très intéressés par les sélections et les applications que l’on peut proposer : il nous font souvent remarquer qu’ils sont un peu perdus dans le flot d’applications et ne savent pas réellement comment choisir des contenus adaptés aux enfants, qui soient intelligents et divertissants.

Nous positionner comme des « applithécaires »

Outre donner quelques outils d’aide à la sélection que nous utilisons nous même (declikids, app-kids), nous avons également proposé l’envoi par mail de nos applications ‘coups de cœurs’ avec un petit descriptif de celles-ci (il était d’ailleurs bien pratique d’en avoir des traces sur ce blog).

Cela nous a également donné l’idée de préparer pour la suite un document récapitulatif des applications que nous aurons testées à distribuer aux usagers et à proposer en ligne.

Avec ces conseils et sélections et en anticipant les besoins, nous avons un peu l’impression de contribuer à l’affirmation de notre rôle de bibliothécaire, y compris sur les contenus dématérialisés, au même titre que pour les ouvrages papiers.

Cependant, il reste toujours difficile d’attirer les adultes sans enfants, même si on peut utiliser l’entrée jeunesse pour proposer des contenus aux parents. (mais nous n’avons pas encore vraiment travaillé sur les contenus pour adultes).

Ecrire un commentaire